Ceux qui, comme moi, débute sous Linux, ont sûrement des partitions Windows. Pour les monter sous Ubuntu, c'est relativement simple. Ouvrir un terminal et tapez la commande suivante pour voir toutes les partitions présentes sur le disque "hda" :

$ sudo /sbin/fdisk -l /dev/hda
On obtient quelque chose de similaire à ce qui suit :
Disque /dev/hda: 80.0 Go, 80026361856 octets
255 têtes, 63 secteurs/piste, 9729 cylindres
Unités = cylindres de 16065 * 512 = 8225280 octets

Périphérique Amorce    Début         Fin      Blocs    Id  Système
/dev/hda1   *           1        4079    32764536    7  HPFS/NTFS
/dev/hda2            4080        9728    45375592+   f  W95 Etendu (LBA)
/dev/hda5            4080        9728    45375561    7  HPFS/NTFS

Cela signifie que "hda1" et "hda5" sont les 2 partitions de type "NTFS" (le système de fichier de Windows XP). Si vous n'en avez pas, remplacez hda par hdb, "hdc", "hdd", etc... On les rajoute donc à /etc/fstab de la manière suivante :

$ sudo gedit /etc/fstab

L'ajout des lignes suivantes permet le montage automatique de ces partitions :

#partitions Windows
# <file system> <mount point>   <type>  <options>       <dump>  <pass>
/dev/hda1 	  /mnt/c:      ntfs 	  umask=0222 	   0	    0
/dev/hda5 	  /mnt/d: 	   ntfs 	  umask=0222 	   0	    0

Il faut ensuite créé les différents points de montage :

 $ sudo mkdir /mnt/c:
 $ sudo mkdir /mnt/d:

Enfin, on monte les partitions :

$ sudo mount -a

Les partitions sont maintenant montées en lecture seule et vous pouvez y accéder avec Nautilus, l'écriture reste donc impossible.